Le causse

Un causse est un plateau karstique fortement érodé, caractéristique des auréoles sédimentaires du sud et de l'ouest du Massif central et dont les habitants sont dénommés caussenards. Ce toponyme orographique, au sens agraire et paysager, provient de l'occitan. C'est une terre de contraste entre l’aridité des plateaux et les canyons profonds qui abritent prés verts et peupliers, avec gouffres, sources, fontaines d’où l’eau, disparue dans le sous-sol, jaillit comme par miracle. Elle est sillonnée de murets de pierre sèche, trace du travail de nos ancêtres.

Des caractéristiques typiques de la surface topographique incluent les plateaux secs et pierreux ne servent qu'au pâturage des moutons, les vallées sèches appelées combes où les alluvions y portent des cultures céréalières et des vergers, l'igue (gouffre) et la doline, dépression circulaire ou elliptique. Allant de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres, les dolines sont dues à des phénomènes de dissolution du calcaire par les eaux. Comme les combes leur fond est constitué le plus souvent de la terre fertile.

Un aven est une sorte de puits d'une profondeur parfois considérable, aux parois abruptes en forme d'entonnoir, ouvert par l'érosion à la surface d'un terrain calcaire. Donnant accès aux chenaux de circulation des eaux souterraines, il se ramifie et communique avec des grottes. Le gouffre de Padirac est un aven dans le fond duquel s'étend un lac souterrain. La resurgence de cette eau souterrain se trouve sous les falaises de Montvalent.

Les lacs de Saint-Namphaise sont des mares taillées dans de grandes dalles calcaires compactes, non fissurées. Le territoire des causses du Quercy en compte plusieurs centaines. Ces mares portent le nom d’un officier de Charlemagne qui serait à l’origine de leur création. D’après la légende, touché par la foi, il aurait abandonné la guerre pour mener une vie d’ermite sur les Causses où il aurait creusé ces fameuses mares. De forme généralement rectangulaire, elles sont alimentées par les pluies et plus rarement par une source. Dans une région où l’eau est rare, elles étaient indispensables à la vie du bétail et des hommes. Moins utilisés par les troupeaux qu’autrefois, les lacs de Saint-Namphaise restent aujourd’hui essentiels pour la faune sauvage. Les petits mammifères et les oiseaux viennent y boire, s’y baigner et s’y nourrir. De nombreuses espèces s’y reproduisent et d’autres animaux les fréquentent.

Le causse se découvre à pied, à cheval ou en VTT en suivant les sentiers autrefois empruntés par les bergers ou les pèlerins sur le chemin de Rocamadour.

L'élevage de brebis est parfaitement adapté au causses du Quercy. La race Caussenarde de brebis à "lunettes", très rustique, fournit une excellente viande. Chacun des éleveurs travaille accompagné de son colley. La tonte se déroule entre mai et juillet. Une équipe de tondeurs passe d'une ferme à l'autre pendant l'année. L'élevage de chèvres est aussi répandu. Cabecou, un petit fromage de chèvre, est un specialité du coin.

 

 

English

Accueil

Carte du Lot

Assier

Autoire

Beaulieu

Bretenoux

Cahors

Carennac

Castelnau-Bretenoux

Le causse

Collonges-la-Rouge

Conques

Curemonte

Creysse

Jardins

Gigouzac

Gluges

Gramat

Loubressac

Martel

Montvalent

Meyronne

Padirac

Rocamadour

Sarlat

Souillac

Sousceyrac

St Cirq Lapopie

Turenne

Origine de la guerre de Cent Ans

Guerre de Cent Ans en Quercy

Patrimoine Quercynois